Bronek Kozka

Photo Bronek Kozka  

 

 

  

Seul un Français sur trois se rend au travail avec plaisir

  

Une étude assure que seul un Français sur trois se rend au travail avec plaisir, même si 42% estiment qu'il fait bon travailler dans leur entreprise. L'étude a analysé séparément les résultats dans les entreprises publiques ou privées. 

 

 

Méthodologie d'enquête: étude de l'Institut Think pour l'Institut Great Place to Work auprès de 1 000 salariés français interrogés en ligne du 7 au 11 octobre 2013, avec un échantillonnage représentatif selon la méthode des quotas (genre, âge, profession, statut, secteur, taille et région).

 

 

 

Le résultat est sans appel: en France, seul un Français sur trois déclare se rendre au travail avec plaisir. L'étude, menée par l'Institut Think pour l'institut Great Place to Work, a observé le sentiment des Français, en distinguant les salariés du privé et ceux des administrations publiques. 

D'après l'étude, 42% des Français jugent qu'il fait bon travailler dans leur entreprise. Ils invoquent à 48% la fierté d'appartenance et à 43% la convivialité. Près de 60% pensent apporter une contribution personnelle à leur entreprise.  

En revanche, les salariés ne sont pas satisfaits des pratiques sur les rémunérations ou les promotions (23%) dans leurs entreprises. 27% déplorent un manque de solidarité, 28% des manipulations et "coups bas", 29% le non-respect des promesses de l'encadrement et le favoritisme. Pour 34% des salariés, il y aurait un décalage entre les discours des managers et leurs actes ou encore une lacune dans la valorisation du travail.

 

Dans le public, 35% des salariés satisfaits

Dans les administrations françaises, seuls 35% des salariés estiment faire partie d'une organisation où il fait bon travailler. En cause, les relations interpersonnelles. Seulement 21% de ces salariés pensent que les manipulations et les "coups bas" n'ont pas cours dans l'entreprise, ou encore 16% que dans leur organisation, les salariés sont tous solidaires. En revanche, ils se déclarent fiers de leur travail et, pour 61% d'entre eux, leur activité professionnelle a un sens particulier (contre 52% pour l'ensemble).  

Pour les organisations désireuses de rejoindre le groupe "privilégié" des entreprises bien cotées en terme de bien-être, l'étude avance plusieurs pistes de travail, comme l'amélioration de l'ambiance et du moral des équipes. Il s'agirait de donner du sens à l'action, d'accompagner les collaborateurs dans la réalisation de leurs missions, et de reconnaître la contribution de chacun.  

 

 

 

Source : 

 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/seul-un-francais-sur-trois-se-rend-au-travail-avec-plaisir