David Talley

Photo David Talley

 

 

 

En couple avec une chieuse ?

 

Des chercheurs de l'Université de Copenhague ont publié une étude selon laquelle les hommes qui vivent une relation "stressante" mourrait plus vite que les autres.

 

Écrit par Sabina Socol

 

Si on se fie à l’adage, les hommes préfèreraient les chieuses… Peut-être, mais une étude réalisée par des scientifiques de l’Université de Copenhague vient de démontrer qu’elles pourraient provoquer leur mort prématurée. Cette étude indique que les personnes sujettes au harcèlement, à l’agacement, bref, aux disputes au sein de leur foyer voient leur risque de mourir prématurément multiplié par deux. Les chercheurs danois estiment par ailleurs que les hommes, moins enclins à exprimer leurs émotions que les femmes, sont les plus touchés par le phénomène. De quoi donner envie à ceux qui se trouvent dans une relation conflictuelle d'enterrer la hâche de guerre, surtout quand on sait qu'une partie des risques encourus (troubles cardiaques, cancer ou encore alcoolisme) peut être fatale.